Trouble à siguiri: ATTAQUE CONTRE LES BANDEROLES DE LUFDG ,LA COLÈRE MONTE .

454

La commune urbaine de siguiri a connue  une tension entre RPG  et  l’UFDG

le problème est parti d’un acte dun membre supposé du Rpg  qui aurait déchiré  ce jeudi 24 septembre 2020 les banderoles du parti de cellou Dalein Diallo et emporté des chaises des jeunes du parti UFR.Chose qui a suscité de violences dans le nouga cet après-midi au quartier sokoura.

Tout est parti  des attaques des banderoles du  parti de  l’union des forces Democratiques de Guinée un acte  que  les militants du  parti  victime  considèrent comme une  provocation.

interrogé lancey Traoré représentant du parti de  Cellou Dalein Diallo explique  les raisons qui a motivé leurs manifestations  :《 hier nos amis étaient autour thé au carrefour Famac,ils sont partis ramasser leurs chaises. Nous pouvions répliquer, mais on a dit aux camarades de se calmer ;Car ce temps est sensible ce n’est pas le moment de faire de la violence. C’est ainsi qu’on a alerté notre fédéral et on a déposé notre plainte à la gendarmerie, à la commune à la préfecture et au djelitomba.
Aujourd’hui encore, on est resté au carrefour de notre quartier, « Famoroba la vieux « est venu nous saluer. Entre temps il a commencé de détacher nos banderoles .donc là où ont est, s’il ne nous retourne pas nos chaises on va répliquer, car c’est le temps de la campagne et c’est la politique chacun défend son camp》.

Cet événement a regroupé beaucoup de jeunes du parti ufdg déterminés a défendre leurs choix  pendant cette campagne ils fustigent cependant  la provocation dont ils sont victimes Daouda Condé  l un des  membres  considère cela comme une foutaise《 : d’abord c’est une foutaise qu’ils nous ont faite, nous sommes dans la campagne tout le monde défend son camp. Il sont venu détacher nos banderoles avec des injures tout en cassant nos chaises, donc ils n’ont qu’à ramener nos objets. Ils ont dit que ce moment n’est pas propice au conflit ,mais rpg fait le contraire ;alors que nous sommes tous de siguiri,et c’est ce parti là qui aime la guerre 》.

Face à  cette situation qui prévaut sur le terrain la plainte déposée auprès des autorités reste sans  suite .
Nous y reviendrons !

De siguiri,Ibrahima Oulen Sanacia Fofana pour wwwguineeconstat.com.

Comments are closed.