Mamou: 1850 KG DE CHANVRE INDIEN INCINÉRÉ PAR LE PARQUET DU TPI.

180
Les traques organisées depuis le début de l’année par les services de sécurité pour lutter contre la consommation abusive et la vente du cannabis , ont permis la saisie de 1850kg de chanvre indien dans la circonscription de Mamou.
Le parquet du TPI de Mamou piloter par le procureur dudit tribunal en compagnie des autorités régionales, préfectorales, communales, religieuses, les forces de défense et la presse, a procédé ce samedi 21 novembre 2020,  à l’incinération de cette quantité de cannabis saisie à Dounkiwal, zone située à 5 kilomètres dela commune urbaine.
La ville carrefour constitue de nos jours une plaque-tournante pour le trafic de drogue en Guinée.
C’est dans les localités de Soyah, Ouré Kaba et au niveau de la frontière entre Mamou et Sierra Léone, qu’il y a eu plusieurs saisies  de colis contenant cette substance.
 Sous l’œil vigilant des officiers, plusieurs colis contenant cette substance, ont été débarqués par les agents de la sécurité qui ont déchiré les sacs afin d’étaler la drogue avant de l’arroser avec 40 litres de carburant  ( essence, gasoil ).
Procureur de la République près le tribunal de première instance de Mamou,Elhadj Sidiki Camara revient sur l’ordonnance autorisant cette incinération.
 «  Nous sommes dans le site de Dounkiwal aujourd’hui pour procéder à l’incinération de 1850 de chanvre indien soit à peu près 2 tonnes . Ces saisies là  ont été effectuées depuis le 1er janvier 2020 par les forces de défense et de sécurité. Elles étaient déposées à notre parquet, elles ont été placées sous scellé au niveau du greffe du tribunal. Il y a des cas pour lesquels on a ouvert une information judiciaire,  il y a des cas pour lesquels on a orienté en procédure flagrant délits. Le président du tribunal a pris l’ordonnance numéro 076 pour ordonner l’incinération de cette quantité de 1850 kg de chanvre indien. Et ceci sur les dispositions des articles 831 et 836 du code pénal guinéen. Cette substance nuisible contribue non seulement à affecter l’état mental de notre jeunesse mais aussi le socle de la grande criminalité que nous connaissons aujourd’hui. Nous remercions les forces de défense et de sécurité pour bravoure parce que ces saisies là ont eu lieu grâce à leurs efforts conjugués.
C’est pourquoi nous devons tous nous tenir debout comme un seul homme pour continuer à combattre ce fléau qui gangrène notre société » ,a-t-il lancé.
Mamadou Alpha Mariama keita correspondant www.guineeconstat.com.

Comments are closed.