Insolite à siguirini: LES CHIENS ERRANTS DICTENT LEURS LOIS AUX CITOYENS ET FONT DEUX MORTS ET HUIT BLESSÉS.

210

Présentement, la préfecture de siguiri est devenue le théâtre des morsures de chiens. Après avoir causé tant de victimes dans la sous préfecture de Kintinian le mois dernier, c’est maintenant le tour de la sous-préfecture de siguirini située à 150km de la commune urbaine de siguiri.

Dans cette localité, nous constatons l’abattage des chiens errants dans ces deux jours à savoir hier vendredi et ce samedi 19 septembre 2020.
Une réalité qui hérite de la morsure de deux enfants qui ont trouvé la mort ce jeudi 16 septembre 2020.
Une situation qui a plongé les habitants de lero dans un désespoir très profond:《 Les chiens sont ici à lero de façon très bizarre. Ils font ceux qu’ils veulent. Ils ne sont pas des chiens de la chasse ,c’est pourquoi ils ne font que nous endeuiller. Franchement ça fait mal de trouver la mort par la morsure d’un chien errant.Mon enfant a rendu l’âme et je peux plus l’avoir. Mais je regarde les autorités, car je ne sais même pas ce que je dois faire 》.A laissé entendre le père de Diarra Doumbouya décédé par suite de morsure.
Quant au chef de quartier corniche où a eu lieu le drame Fondé sylla, il faut une décision nécessaire pour finir avec ces chiens :《 nous autorisons à tous les jeunes d’abattre ces chiens errants car c’est inadmissible de voir nos enfants rendre l’âme par suite de morsure de chiens qui n’apportent rien à la société sinon que des pertes 》.A t_il brandit.

A noter que le vétérinaire en charge de cette situation n’est pas resté indifférent dans le cadre d’accompagnement des autorités locales pour l’abattage des chiens:《je demandent à tous les jeunes de venir chercher des balles chez ;Car j’ai déjà des cartouches de balle contre les chiens errants, qui sont présentement de malheur de nos jours pour notre société》.A t-il dit.

En tout état de cause, les habitants de lero restent tous motivés dans le cadre de la lutte contre les chiens sur leurs territoire. C’est pourquoi présentement, plus de vingt chiens sont déjà tués.
Affaire à suivre.

De siguiri,Ibrahima Oulen Sanacia Fofana pour wwwguineeconstat.com

Comments are closed.